Anti tartre, anti rouille & anti légionelles

Le procédé UBF assainit les réseaux d'eau en agissant sur le calcaire, la rouille et le biofilm

Si par commodité de langage on parle "d’appareil anticalcaire", en fait cette expression est trop restrictive puisque l’intérêt de l’appareil UBF est d’agir à la fois sur le calcaire, la rouille et le biofilm. Ainsi, il peut parfaitement convenir pour une eau naturellement de faible dureté ou qui est adoucie si l’objectif est de réduire le risque légionelles.

La triple action anti-calcaire, anti-rouille et anti-biofilm de l'UBF est donc plus large que celle d'un adoucisseur qu'il peut compléter ou remplacer dans la grande majorité des applications. Il est d'autant plus efficace qu'il agit à la fois préventivement pour limiter ces effets et curativement par l'élimination des dépôts existants.

Procédé non agressif, il convient aussi bien pour un réseau neuf que pour un réseau ancien, même fortement entartré et corrodé.

Action préventive :

L'UBF agit sur le calcaire présent dans l'eau à l'état dissous en le faisant précipiter sous une forme non incrustante (l'aragonite). Ainsi, ensuite quand l'eau traverse l'équipement de production d'eau chaude (ballon, échangeur, chaudière), il ne sera pas ou ne sera que très peu entartré. En effet, le calcaire a déjà précipité en grande partie (c'est comme s'il avait été neutralisé après son passage au travers de l'appareil). Il en sera de même pour les canalisations, les organes de réglage (vannes diverses) et tous les appareils alimentés en eau.

Action curative :

Très utile. Partout là où l'eau circule, elle va éliminer progressivement les dépôts existants de calcaire, silice, soufre et autres sédiments, ainsi que la rouille, le biofilm, les algues et les dépôts organiques.

A cela, s’ajoute sur plus long terme un effet de passivation des surfaces métalliques (avec formation d'un film magnétite inhibiteur de corrosion) qui assure une plus grande longévité aux canalisations et accessoires et limite le risque de fuites.

Ces actions sont très importantes car elles contribuent à assurer un meilleur échange thermique donc à réaliser des économies d'énergie, un plus grand confort avec moins de problèmes de débit et de robinetterie grippée par le calcaire, moins d'interventions de détartrage et de réparations, une plus grande longévité de la chaudière, du ballon, des canalisations et d'autres appareils alimentés en eau et un risque légionelles réduit.

Poser une question sur cette information :