adoucisseur à sel
Le marché de l'adoucisseur d'eau ne s'est jamais aussi bien porté depuis ces dernières années. En effet, les chaudières, les robinetteries, les machines à laver ont évolué, elles consomment moins d'eau et sont plus sensibles au calcaire.

Le calcaire : un véritable fléau.

Les dépôts calcaires colmatent les canalisations, abîment les robinetteries, les parois de douche, les wc, les appareils électroménagers, bref toutes les installations alimentées en eau. Pour se débarrasser de cette eau calcaire, une grande majorité d'habitations sont équipées d'un adoucisseur d'eau malgré les nombreux problèmes qu'il peut engendrer.

Avantages de l'adoucisseur à sel :

Pour adoucir l'eau domestique, la solution la plus répandue c'est l'adoucisseur avec sel de régénération. Avec l'adoucisseur, finis les résidus de calcaire : les robinetteries sont nickel, moins de consommation en savon, pas de dépôts de calcaire au niveau des chasses d'eau donc des toilettes plus propres, plus brillants, plus nets, l'eau a un nouveau goût, le café a un goût plus agréable, plus doux.

Les adoucisseurs d'eau : pléthore d'appareils, comment bien choisir ?

Prix d'un bon adoucisseur à sel :

On trouve maintenant des adoucisseurs d'eau à tous les prix et c'est pas facile pour le consommateur de s'y retrouver. Pour un bon adoucisseur, il faut compter un budget entre 1500 à 2000 €. Un adoucisseur haut de gamme coûte environ 2500 €, installation comprise, avec une consommation de 25 kg de sel par personne et par an, ou entre 50 et 60 kg pour une famille de 4 personnes, sachant qu'un adoucisseur moins économique peut faire consommer jusqu'à 100 kg de sel par an ! Certaines firmes proposent des adoucisseurs à des prix défiant toute concurrence mais gare aux pièges : vente d'adoucisseur à prix très avantageux mais en contrepartie avec engagement d'un contrat d'entretien sur 2 voire 3 ans minimum auprès de la société qui a vendu l'adoucisseur sans pouvoir arrêter le contrat, ce qui implique d'acheter le sel, souvent au prix fort, auprès de cette firme (par exemple, un sac de 25 kg revient à 25 € si 1 € le kilo alors que le prix moyen en commerce est de 3x moins cher). Il faut donc se méfier. Les produits moins chers à l'achat consomment souvent plus d'eau et plus de sel. Ces firmes qui pratiquent des prix plus compétitifs sur la vente d'adoucisseurs se rattrapent en général sur la maintenance, sur le prix de vente du sel notamment. Donc à long terme, cet investissement peut s'avérer plus élevé que si l'on opte pour un adoucisseur avec un coût d'acquisition plus important au départ.

Choisir un adoucisseur selon sa consommation en eau, en électricité et en sel :

Cela ne sert à rien d'acheter un adoucisseur bon marché si c'est pour le payer par la suite en surconsommation d'énergie. Il faut bien connaître sa consommation d'eau pour ne pas se précipiter sur un appareil trop gros ce qui ne sert à rien puisqu'il faut avoir un appareil adapté à sa consommation.

Inconvénients de l'adoucisseur à sel :

D'un point de vue sanitaire :

Eau de consommation salée néfaste pour la santé :

Le café bien qu'il ait un goût plus doux a aussi un goût plus salé. L'utilisation de sel en régénération va avoir un impact sur la teneur en sodium de l'eau traitée par un adoucisseur et ceci n'est pas sans conséquence pour la santé. Mieux vaut limiter la consommation d'eau traitée par adoucisseur surtout chez les personnes les plus sensibles (nourrissons, femmes enceintes, personnes souffrant d'hypertension, problèmes rénaux, problèmes cardiaques) et pour les autres personnes ce n'est pas non plus l'idéal compte tenu du fait que sur une journée on ne doit pas idéalement dépasser les 5 à 6 grammes de sel. Or, il faut compter en moyenne plus d'1 gr. de sel par litre d'eau qui s'ajoute à la consommation quotidienne. Donc attention à l'eau traitée par un adoucisseur

Selon Lucia Capone, médecin-nutritionniste, il faut éviter de surconsommer cette eau-là, surtout pour les personnes les plus sensibles comme les femmes enceintes, les nourrissons et les patients devant suivre un régime pauvre en sel. "Le souci, c'est qu'en consommant quelques verres de cette eau adoucie, puis en l'utilisant pour préparer le café et cuire les légumes, vous allez considérablement augmenter votre consommation de sel", nous explique Lucia Capone. Ecoutez son témoignage dans la vidéo ci-après issue de l'émission belge "On n'est pas des pigeons" sur la chaîne Rtbf.

Rejet d'eau salée néfaste pour l'environnement :

Les adoucisseurs d'eau polluent les nappes phréatiques. L'eau calcaire va passer dans la résine (micro billes qui ont la capacité de faire l'échange ionique, de capter le calcaire puis l'eau va être régénérée), l'eau va remonter dans le sel, le sel va être dissout dans l'eau, ce qui va créer une saumure et celle-ci va passer en sens inverse dans la résine et puis elle va repartir à l'égout.

En plus de l'impact financier de l'adoucisseur (environ 230 € par an entre la surconsommation en eau et en électricité - nécessaire pour la régénération - et l'entretien), plus de sel dans l'eau de consommation, mieux vaut le savoir avant de faire l'acquisition d'un adoucisseur.

Si avec toutes ces raisons, vous ne voulez pas d'adoucisseur, optez pour un autre système anti calcaire.

Quelles solutions alternatives à l'adoucisseur à sel ?

Les systèmes de neutralisation du calcaire : le calcaire ne va pas être éliminé de l'eau mais il va être neutralisé, ce qui va permettre d'empêcher le calcaire d'endommager les canalisations, les appareils électroménagers mais n'empêchera pas les résidus de quelques dépôts calcaires sur les surfaces qui seront tout de même nettement moins nombreux. Pour nettoyer plus facilement les dépôts durs résiduels, il suffit d'ajouter un peu de vinaigre ou une solution avec des cristaux de soude, on frotte et cela part tout de suite. Essayez l'appareil anti-calcaire MEDIAGON, une bonne alternative à l'adoucisseur à sel !

0
0
0
s2sdefault