La corrosion

Fuites de canalisation, de ballon d'eau chaude

La corrosion est un autre fléau des réseaux d'eau, de chauffage et de circuits de refroidissement.

Comment se manifeste la corrosion ?

L’eau présente une certaine agressivité naturelle par rapport aux surfaces métalliques en raison de la présence d’oxygène qui crée le phénomène de corrosion. Cela se traduit parfois par :

  • la coloration passagère de l’eau en brun-rouge (sans danger pour la santé)
  • le colmatage de canalisations avec formation de la rouille (pouvant créer une réduction du débit)
  • le blocage de robinets d’arrêt ou de vannes d’équilibrage, ...
  • la perforation et donc fuites de canalisations ou de ballon d'eau chaude.

De mauvaises pratiques qui aggravent la corrosion :

  • L’adoucisseur, en abaissant le taux de dureté de l’eau, la rend plus agressive. La mise en place d’un filmogène inhibiteur de corrosion en limite les effets mais crée à son tour d’autres problèmes : il favorise le développement du biofilm et contribue à bloquer les organes de régulation).
  • La chloration pour désinfecter un réseau est très néfaste aux surfaces métalliques, en particulier lorsqu’il s’agit de chloration en continu avec des canalisations en métal.
  • Les chocs thermiques (montée en température à 70 °C) bien que interdits avec les canalisations en acier galvanisé (puisque la couche de zinc est éliminée au-delà de 60 °C) sont couramment pratiqués.
  • Le recours au vinaigre et autres produits anti-calcaire attaquent les surfaces créant des microfissures favorisant la corrosion et la détérioration des mécanismes de robinetterie, des machines à café et autres, lorsqu’ils sont utilisés fréquemment.

Nos solutions anti corrosion :

Le traitement de l’eau par des appareils anti-calcaire ne modifiant pas le taux de dureté de l’eau ne vont pas augmenter le risque de corrosion. Au contraire, sur un réseau neuf, se forme un léger voile calcaire qui suffit à le protéger contre la corrosion due à l’eau. Et sur un réseau acier plus ancien (déjà plus ou moins corrodé), la rouille brun-rouge (donc friable) va peu à peu s’éliminer et, par effet de passivation, va se former un film de magnétite noir inhibiteur de corrosion. Cependant, sa mise en place nécessite des mois et sera limitée s’il y a par ailleurs une corrosion galvanique due à la présence de divers types de métaux sur le réseau (phénomène accentué par de mauvaises pratiques très répandues, comme la réparation d’un réseau bouclé en acier galvanisé par du cuivre, la raison étant qu’il est plus facile à souder).

Poser une question sur cette information :