Réduction du taux de chloramines

Diminuer le taux de chloramines pour la santé des baigneurs

Le chlore, principal agent désinfectant, détruit les matières organiques apportées par les baigneurs mais en même temps, il génère des sous-produits : les chloramines, qui sont nocifs pour la santé des nageurs et du personnel. Il faut donc réduire le taux de chloramines.

Le problème des chloramines

La présence de chloramine est un problème majeur des piscines et des bassins couverts utilisant le chlore comme désinfectant. Ce dernier, au contact des matières azotées (sueur et urine apportées par les baigneurs), génère les chloramines qui rendent l’eau irritante et lui donnent la mauvaise odeur de la javel.

Autre inconvénient : le chlore, modifié en chloramines, a un pouvoir désinfectant nettement moins bon. Il faut donc rajouter du chlore ; ce qui va produire davantage de chloramines. Leur taux étant de toute façon limité à 0,6 ppm, pour en éliminer une partie il faut soit diluer l’eau par un apport d’eau nouvelle (une pratique très courante mais pas écologique et très onéreuse car c’est de l’eau chauffée et traitée), soit pratiquer " un choc chloré " pour casser la molécule de chloramine et libérer du chlore actif (un coût onéreux et qui a ses limites d’autant plus que cette eau va corroder toutes les parties métalliques).

 

La solution de l'appareil Hydroflow

  • Il "casse" la molécule de chloramine en affectant d’une charge électrique les composants de la molécule de chloramine, ils vont ainsi se dissocier et libérer du chlore libre.
  • Il se forme moins de chloramines car il y a moins de matières à désinfecter grâce à " l’effet de floculation " qui a permis d’éliminer au passage du filtre une partie des matières organiques en suspension dans l’eau.
  • S’il y a déjà un déchloraminateur UVc, ce dernier dont le coût de fonctionnement est très onéreux pourra n’être utilisé qu’en période de pointe, ce qui permettra des économies importantes.
 

Je souhaite m'équiper