Entartrage des réseaux d'eau chaude d'immeubles

Solution anticalcaire pour tout type d'installation : immeuble, hôpital, clinique, maison de retraite, hôtel, école, gymnase, usine...

L’appareil UBF a une gamme étendue qui permet d'équiper aussi bien les bâtiments, les copropriétés, les HLM, les foyers, les hôtels que les écoles, les centres de sports... Il est l'un des seuls procédés anti calcaire capable de traiter l'eau d'un immeuble de plusieurs centaines de logements ou un IGH (Immeuble de Grande Hauteur).

L'UBF : un appareil électronique sans coût de fonctionnement :

Quelque soit le modèle, l'appareil anti calcaire UBF est très compact et peut donc être installé même dans un espace réduit.
L’intensité requise pour son fonctionnement étant très faible, il suffit de pouvoir l’alimenter en 220 V avec protection 10 A pour une consommation annuelle n’excédant pas 30 ou 40 Euros par an (pour les gros modèles). Autrement dit, sans réel coût de fonctionnement pour un appareil dont l’effet rémanent s’exerce sur des réseaux de plusieurs centaines de mètres.

Différents cas d'installation de l'appareil UBF dans un immeuble :

  • Dans le cas d’un réseau avec production d’eau chaude réalisée à partir d’un ballon ou d’une chaudière par logement, un unique appareil UBF installé sur l’arrivée d’eau froide générale suffira pour traiter l’ensemble des logements alimentés.
  • Dans le cas d’un réseau d’eau chaude bouclé, il est indispensable (à la différence notamment de l’adoucisseur) de traiter non seulement l’eau froide mais également les bouclages (sinon il y a de fortes probabilités d’avoir un entartrage plus important que s’il n’y avait aucun traitement). C'est là qu'il faut être très vigilant dans le choix des appareils : on traite l'eau chaude donc au minimum 50 °C, la vitesse de l'eau est très faible, tout appareil en contact avec l'eau créant des pertes de charges peut nuire à l'équilibrage du réseau. D’où l’intérêt d’avoir sur le bouclage un appareil qui convienne pour traiter l’eau chaude, un faible débit et que lui-même, s’il est en contact avec l’eau (et que par conséquent, il crée des pertes de charges), ne nuise pas à son bon écoulement. L’appareil UBF, extérieur à la canalisation, répond à tous ces critères.

Garantie de résultat :

L'appareil UBF bénéficie de la garantie constructeur de 5 ans et, en fait, sa durée de vie est beaucoup plus longue car l’appareil ne s’use pas : aucune pièce en mouvement, pas d’anode sacrificielle à changer, aucun contact avec l’eau, pas d’encrassage, aucune maintenance. Ne nécessite pas de filtre, source de nombreux problèmes.

Garantie satisfait ou remboursé la 1ère année.

C’est parce qu’il est d’une grande fiabilité que nous donnons une garantie de résultat qui prévoit reprise et remboursement de l’appareil tout au long de la 1ère année, le cas échéant.

Collectivités équipées de l'anti calcaire UBF :

- Les copropriétés (immeubles, HLM, lotissements) :

Un unique appareil anti tartre UBF peut traiter le réseau sanitaire aussi bien d'un logement individuel qu'un immeuble collectif composé de plusieurs centaines de logements.

Par exemple, parmi nos références clients, l'OPH de Bagnolet nous a recontactés 8 mois après l'installation de 2 appareils UBF dans un HLM composé de 90 logements : avant, ils devaient détartrer leur échangeur à plaques tous les 2 mois et depuis qu'ils ont nos appareils, en 8 mois ils n'ont toujours pas eu besoin de le détartrer. Ils sont ravis de nos appareils anti calcaires !

 

COMMUNIQUE AU CONSEIL SYNDICAL

Cas d’une copropriété avec un réseau d’eau chaude bouclé

Le plus souvent, le chauffagiste limite ses interventions à la chaufferie mais rares sont ceux qui interviennent sur le réseau pour en contrôler le bon équilibrage. Certes, cela a un coût et demande des compétences en hydraulique qu’il n’a pas forcément. Mais rien ne sert d’avoir un équipement de production d’eau chaude de qualité s’il s’entartre et que les canalisations et les organes de régulation se colmatent. Non seulement la facture énergie va s’élever, mais surtout de graves dysfonctionnements en eau chaude peuvent se manifester dans certains appartements avec en plus un risque potentiel de légionelles. Mieux vaut donc intervenir au plus tôt. Il existe maintenant des appareils d’un prix très abordable dont l’efficacité est facile à vérifier.

Pourquoi s'équiper d'un appareil anticalcaire ?

  • Une eau calcaire entartre les équipements de production d’eau chaude (chaudière, ballon, échangeur…) au détriment de leurs performances, nécessitant des interventions périodiques de détartrage onéreuses. Au fur et à mesure de l’entartrage, il faut remonter le thermostat pour compenser la perte de calories qui augmente rapidement : 1 mm de tartre sur une résistance, c’est déjà 7 % d’énergie gaspillée.
    → Un appareil anticalcaire va permettre de réduire votre facture énergie, de limiter la fréquence des interventions de détartrage et d’assurer une plus grande longévité aux équipements.
  • Le calcaire, les résidents en subissent les inconvénients dans la vie de tous les jours : traces difficiles à faire partir sur les parois de douche, la robinetterie, la cuvette des wc, les ustensiles de cuisine, ...
    → Un appareil anti calcaire, en faisant perdre une bonne partie de son pouvoir incrustant au calcaire, apporte du confort car : il facilite l’entretien, limite l’entartrage des appareils électroménagers et donne un contact plus agréable avec l’eau.
  • Ce qui ne se voit pas, c’est ce qui peut coûter le plus cher et apporter le plus de nuisance : c’est le colmatage des canalisations retour et des organes d’équilibrage du réseau. Faute d’entretien, les canalisations les plus minces (souvent celles qui sont les plus éloignées de la chaufferie) ou celles dont le débit retour est un peu faible, vont peu à peu s’obstruer par le dépôt de particules (elles ne sont plus entraînées par le courant d’eau) aggravant d’autant la baisse du débit. Résultat : les occupants des logements desservis par ces canalisations vont se plaindre que l’eau n’est plus assez chaude. Les pratiques fréquentes de remonter la température de l’eau (ce qui va renforcer l’entartrage) ou celle d’installer une pompe plus puissante n’ont pratiquement aucune chance de solutionner le problème. Et comme seule une petite minorité des logements est pénalisée, le plus souvent le problème est régulièrement reporté, surtout si on vous annonce que la seule solution est « la rénovation de tout le réseau des canalisations » (une dépense qui, selon l’importance de l’immeuble, a vite fait de franchir le seuil des 100 000 €). Or, dans la majorité des cas, on peut éviter d’en arriver à cette solution extrême, mais mieux vaut intervenir aux premiers signes, le traitement sera d’autant plus efficace.
    → Un appareil anti calcaire, s’il est suffisamment puissant, peut stopper l’entartrage et éliminer progressivement les dépôts existants permettant ainsi de retrouver peu à peu un débit normal et une bonne température de l’eau chaude dans les logements qui en étaient privés.

Quel appareil anticalcaire choisir ?

  • L’adoucisseur reste encore le procédé le plus souvent proposé par les chauffagistes. Seul problème : il n’a aucune action curative, il permettra d’éviter que la situation s’aggrave et encore, dans la mesure où il bénéficie d’une bonne maintenance, ce qui est loin d’être acquis.
  • De nombreux appareils anticalcaire existent sur le marché (aimants permanents, électroaimants, procédés galvanique à anode zinc, …). Ils sont une alternative à l’adoucisseur car en général, sans maintenance. Cependant, ils ont la réputation d’avoir des résultats très aléatoires. En effet, même si un procédé a prouvé son efficacité dans un pavillon ou un petit immeuble, c’est loin d’être une garantie dès qu’il s’agit de traiter plusieurs dizaines de logements (les paramètres de débit, vitesse, température, longueur et configuration du réseau n’ont plus rien à voir).
  • L’appareil UBF à Ultra Basses Fréquences que nous proposons, grâce à une innovation technologique, apporte cette fiabilité qui manquait. Il agit davantage avec le champ électrique que le champ magnétique (les 2 composantes d’un champ électromagnétique) et peut ainsi émettre des signaux sur plus de fréquences, incluant les ultra basses fréquences, ce qui lui permet d’agir plus efficacement sur l’eau et les particules qui y sont présentes (la plupart des autres procédés sont basés sur des technologies de plus de 25 ans, qui ont souvent bénéficié de modifications très utiles mais qui restent des améliorations « à la marge ». En effet, chaque technologie a ses limites et arrive le moment où en optimisant un paramètre (notamment l’intensité), on crée des effets secondaires contre-performants).

Le choix d’un bon appareil est donc délicat, la prise en compte d’une garantie de résultat comme celle que nous offrons avec l'UBF est appréciée ainsi que le fait que l’appareil UBF n’étant pas en contact avec l’eau, il ne peut ni s’encrasser, ni se détériorer, ce qui est un atout pour sa durée.

Question coût, c’est un investissement (qui peut tourner autour de quelques dizaines d’euros par logement, il est très difficile de donner une moyenne, tout dépend de l’installation et du nombre de logements). De toute façon, un montant minime par rapport à l’enjeu, d’autant plus qu’il n’y a pas de budget de fonctionnement à rajouter avec l'UBF.

Ce sont là des éléments appréciés par un nombre croissant de grands donneurs d’ordre : gestionnaires de logements sociaux, conseils généraux, et grands comptes : Bibliothèque François Mitterrand, Banque de France, Hôpitaux

 

- Les hôtels (hôtels, maisons d'hôtes, restaurants, gîtes, camping) :

La mise en place du détartreur UBF n'engendre aucune gêne pour la clientèle (aucune coupure d'eau), permet de faciliter l'entretien notamment des salles de bain (donc gain de temps pour le ménage) et apporte confort aux clients.

- Les municipalités (mairies, écoles, crèches, centres de sport, gymnases, musées...) et autres bâtiments divers :

Le dispositif anti calcaire UBF ne nécessitant aucune maintenance pour son fonctionnement, le responsable entretien/maintenance n'aura pas à s'en préoccuper (gain de temps et économies sur le budget).

RAPPEL GRATUIT

Poser une question sur cette information :